LA PAPILLON
Je suis en transition.

j'oscille entre des moments de grande panique et des moments de grâce.

je ne connais pas cette intensité habituellement , ni cette rapidité de changements d'état.

des synchronicités m'encouragent à rester confiante et à aller de l'avant, à garder le cap sur la joie.

par exemple, je venais de dire à une amie au téléphone, " bon mais les papillons , ils ne reviennent pas dans leur cocon, à nous de faire le deuil de nos habitudes de victimisation, et de s'envoler vers le nouveau paradigme" quand un papillon vint se poser sur ma fenêtre pour y rester un bon moment..

je crois que l'emprisonnement dans la matrice m'est devenu insupportable, pas intellectuellement , mais physiquement.C'est comme si je prenais conscience de l'emprise de ses filets et à quel point ils sont intriqués dans ma chair. Les moments où je retombe dans cette vision 3D , je tremble littéralement, je me sens impuissante , terrorisée, une grande envie de fuir tout en me sachant dans l'impasse.

L'heure est venue de franchir le vide, en s'y reconnaissant peut-être? en tout cas de faire le saut.

Et il s'agit de choses bien concrètes. du style les trucs auxquels je me confronte depuis très longtemps et dans lesquels je tourne en rond, là , c'est comme si ce n'était plus possible de continuer comme ça , dans l'entre-deux, il faut passer la 5e ( dimension bien-sûr )

les trucs concrets , je ne vais pas rentrer dans les détails, mais en gros : me libérer des relations toxiques, construire ma vie en toute autonomie, arrêter de m'accrocher aux branches...

oui , le vide.

être pleinement moi-même, sans compromis, sans peur et sans reproche... : )

sur quoi prendre appui quand on est dans le vide??

comment le papillon s'élance ?

on dit qu'une fois une masse critique atteinte nous pourrons basculer collectivement dans la 5D, eh ben voilà, c'est le même truc, mais à l'échelle de moi et moi . je crois que j'ai besoin d'atteindre cette masse critique dans toutes mes pensées, émotions, actions au quotidien, afin de pouvoir m'élever comme une mongole fière... : )

délester véritablement , ben ça demande pas seulement de se libérer des attaches et des emprises du passé mais aussi de " pratiquer " le futur au présent.

j'en suis là.

" nous pouvons bâtir un avenir meilleur, mais à une condition : être prêts à tout changer " Naomi Klein


" je vis mon grand virage " dit Philippe Guillemant en parlant de lui personnellement alors qu'il vient d'écrire " le grand virage de l'humanité" , eh ben moi pareil Philippe, moi pareil, à croire qu'on est concerné autant individuellement que collectivement par cette transition.

Et il est 18h18 quand je pense cela....

y aurait il un cercle vertueux à engendrer, à conscientiser entre notre conscience individuelle le 1, et notre conscience collective, le 8 ? Bon le 8 c'est plus l'énergie de la vie elle-même que le collectif...alors voilà, choisir la vie, s'inscrire dans l'énergie de la vie , je crois que c'est bien cela dont il s'agit..

je sens en moi en ce moment d'une manière perceptible la différence entre fidéliser une mémoire automatique et morbide du passé et choisir la vie en moi, m'écouter...quand je reproduis un programme du passé, je sens que je cède à un penchant à l'intérieur de moi, ça tombe, ça obéit à la loi de la pesanteur et c'est plus facile d'aller de ce côté là, quand je choisis de m'écouter et d'aller vers là où la joie me fait signe, cela m'élève, fait circuler en moi l'énergie de la vie, je me laisse inspirée ...

c'est moins facile.

ce matin , j'ai posé un choix de cet ordre.

j'en suis heureuse pour moi-m'aime.

ça va me demander du courage.

Je vais chercher le soutien de mes alliés.

je vais de l'avant.

je me choisis.

la vibration de la présence, la suivre, comme un nez suivrait une effluve ou un amoureux un papillon,demande un engagement.

grandir, c'est peut-être ça.

Bon déconnez pas les gars, je compte sur vous pour vibrer votre présence à chaque instant

et cocréer un monde de coprésence plutôt qu'une fiction programmatique .


" résister c'est être soi"

Philippe Guillemant

complexité du vivant

donner un réponse univoque à une situation complexe

je veux parler de la réponse vaccinale à la population dans toute sa diversité pour des virus dans toute leur diversité

met en lumière une logique de domination par rapport au vivant

il y a un lien de cohérence ( en voilà au moins un ! ) entre cette conception du vivant comme à dominer pour survivre ,

et le controle de la population que cette vision entraine comme type d'organisation sociale.

Si l'on veut sortir au plus vite de cet enfermement, il faut repenser notre place dans le vivant dans son ensemble .


" Nous sommes en guerre" ?

Nous voulons la Paix


détournement des fonctions étatiques

en France


" Amis, il y a une chose que nous oublions souvent - et c'est pourquoi nous sommes des zombies sur cette terre - c'est que DEVENIR VIVANTS nécessite NOTRE ACCORD !

(...)

Encore faut il que j'accepte cette invitation à naître, que je sorte, que je surgisse. Pour ex-ister, il faut sortir, sortir de l'ombre'

Christiane Singer

du bon usage des crises

Tout ce qui échappe au contrôle politique des citoyens sert d'autres intérêts que ceux des citoyens

WAKE UP!

y voir clair

"Dans tout concept d’individualité, il faudrait reconnaitre que le fait de la vie vient d’abord, et son évaluation ou son interprétation ensuite. Un enfant commence par vivre, et ultérieurement il réfléchit sur sa vie. Dans l’économie cosmique, la perspicacité précède la prévision."

le livre d'Urantia fascicule 112

Un corps social uni

donnera un bon système immunitaire à notre pays

restons soudés, intelligence collective!

mon corps est circulation de la vie

                                       protection de la vie

                                                             transmission de la vie

je le remercie...

incroyable!! synchronicités !!! j'ai bien reçu le message...

de la joie, de la joie et encore de la joie

alors que mes guides m'envoient ce message ( reçu par canalisation hier soir ) :

Coucou mes guides préférés, anges gardiens, lumières amies et élevantes,

je vous écoute: " entends la voie des anges et des prières, cheminée ascensionnelle du coeur .

Ose être toi même en toute circonstance, ose chanter , rire , danser.

Même quand cela ne s'y prête pas selon les croyances ambiantes, écoute ton coeur et ce qu'il te dit dans l'instant, telle est la leçon du jour.

Ta joie déborde, cela est palpable, et cette joie est comme l'eau d'une fontaine que tu vas partager et cela pour le plus grand bien de tous

les enfants rient et alors tout est relativisé n'est ce pas? Ainsi un groupe d'amies qui célèbrent la vie ensemble dans l'insouciance du passé et du futur dans la connxion authentique et véridique au présent cela peut changer le monde.

Tu as conscience de cela mais tu n'oses pas encore assez le vivre, le proposer aux autres, il faut oser maintenant , il faut oser. Rose.

Tes cours de musique, où en es tu?

La musique est pour toi le fil de joie, continue!

Chante et danse aussi.

Ne te prends pas tant au sérieux!

Le changement n'est pas " opérationnel " il est résiduel ( ? )

il est la retombée d'un nouveau champ de fréquence atteint par la conscience , un reste d'un jaillissement spontané émergeant.

Aucun effort ne le produit.

Seulement la joie."

voici que ce matin je tombe sur ce passage de Philippe Guillemant ( dans sa conclusion à Le grand virage de l'Humanité, Trénaniel )

"N'oubliez jamais qu'au sein du multivers, le futur que nous allons vivre est adressé par nos pensées via la vibration de nos émotions....Vibrez la joie et la puissance de l'être souverain...Vibrez de sprojets solidaires, autonomes et résilents...Rêvez de rejoindre des intitiatives innovantes et créatives...N'oubliez jamais qu'on ne crée pas son futur avec son mental, mais avec son coeur. ".

Puis je reçois un mail d'une amie qui cite Spinoza :

"

Quand Albert Einstein

donnait une conférence

dans les nombreuses universités

des États-Unis, la question

récurrente que lui faisaient

les étudiants était :

Vous, Monsieur Einstein...

Croyez-vous en Dieu ?

Ce à quoi il répondait toujours :

- Je crois au Dieu de Spinoza.

Seuls ceux qui avait lu Spinoza comprenaient ...

Spinoza avait passé sa vie a étudier les livres saints et la philosophie, un jour il écrivit :

Je ne sais pas si Dieu a réellement parlé mais s'il le faisait, voici ce que je crois qu'il dirait au croyant :

Arrête de prier et de te frapper à la poitrine !

Ce que je veux que tu fasses, c'est que tu sortes dans le monde pour profiter de ta vie.

Je veux que tu t'amuses, que tu chantes, que tu t'instruises... que tu profites de tout ce que j'ai fait pour toi.

Arrête d'aller dans ces temples sombres et froids que tu as construit toi-même et dont tu dis que c'est ma maison !

Ma maison est dans les montagnes, dans les bois, les rivières, les lacs.

C'est là où je vis avec toi et que j'exprime mon amour pour toi.

Arrête de m'accuser de ta vie misérable,

Je ne t'ai jamais dit qu'il y avait quelque chose de mal en toi, que tu étais un pécheur, que ta sexualité ou ta joie étaient une mauvaise chose !

Alors ne me blâme pas pour tout ce qu'ils t'ont dit de croire.

Arrête de ressasser des lectures sacrées qui n'ont rien à voir avec moi.

Si tu ne peux pas me lire à l'aube, dans un paysage, dans le regard de ton ami, de ta femme, de ton homme, dans les yeux de ton fils...Tu ne me trouveras pas dans un livre !

Arrête de te faire peur.

Je ne te juge pas, je ne te critique pas, je ne rentre pas en colère et je ne punis pas.

Je suis pur amour... je t'ai rempli de passions, de limitations, de plaisirs, de sentiments, de besoins, d'incohérences...et je t'ai donné le libre arbitre...

Comment puis-je te blâmer si tu réponds à quelque chose que j'ai mis en toi ?

Comment puis-je te punir d'être ce que tu es, si je suis celui qui t'ai fait ?

Tu penses réellement que je pourrais créer un endroit pour brûler tous mes enfants qui se comportent mal, pour le reste de l'éternité ?

Quel genre de Dieu peut faire ça ?

Si j'étais ainsi, je ne mériterais pas d'être respecté.

Si je voulais juste être vénéré, je n'aurais peuplé la terre que de chiens. ..

Respecte tes semblables et ne fais pas ce que tu ne veux pas pour toi.

Tout ce que je te demande, c'est que tu fasses attention à ta vie, que ton libre arbitre soit ton guide.

Toi et la nature vous constituez une seule entité ....alors ne crois pas que tu as un pouvoir sur elle.

Tu fais partie d'elle.

Prends-soin d’elle et elle prendra soin de toi. J'y ai mis et rendu accessible tout ce qu'il y a de bien pour toi et j'ai rendu difficile d'accès ce qui ne l'est pas.

Ne mets pas ton génie à y chercher ce qui est mauvais pour cet équilibre.

A toi de garder intact cet équilibre.

La nature elle, sait très bien le garder, juste ne la trouble pas !

Je t'ai rendu absolument libre.

Tu es absolument libre de créer dans ta vie un paradis ou un enfer.

Je ne peux pas te dire s'il y a quelque chose après cette vie, mais je peux te donner un conseil,

Arrête de croire en moi de cette façon,

Croire, c'est supposer, deviner, imaginer.

Je ne veux pas que tu crois en moi, je veux que tu me sentes en toi.

Que tu me sentes en toi quand tu t'occupes de tes moutons, quand tu abordes ta petite fille, quand tu caresses ton chien, quand tu te baignes dans la rivière....

Exprime ta joie et habitue-toi à prendre juste ce dont tu as besoin !

La seule chose sûre, c'est que tu es là, que tu es vivant, que ce monde est plein de merveilles...et que dans toutes ces merveilles tu es capable de savoir exactement ce dont tu as vraiment besoin.

Ne me cherche pas en dehors,

Tu ne me trouveras pas....

Je suis là... La nature,

Le cosmos... C'est moi.

🌠{Baruch Spinozza}🌠

Voilà!!!

No comment!

 : )

0